Café actualité – résumé du mois d’avril

Marie Langagée

Les cafés actualités ont lieu une fois par semaine à La Marie Debout. C’est l’occasion de d’échanger sur les actualités locales ou internationales, avec des lunettes féministes!

Chaque mois, les participantes choisissent un sujet qui a marqué l’actualité du mois précédent et l’analysent. Ayant pour objectif de produire une revue annuelle de l’actualité féministe 2024, les femmes ont tenues à vous laisser un petit avant-goût de leur travail effectué cet hiver. Nous vous présentons donc les comptes rendus des mois de janvier à avril, rédigés par les participantes.

Le mois d’avril : Santé Québec

Le sujet est dans l’actualité depuis plusieurs mois déjà, mais prend de plus en plus de place depuis la nomination de sa PDC : l’agence Santé Québec. Depuis un bon moment, nous nous faisions marteler le terme top gun par le ministre Dubé. Nous voilà maintenant avec la top gun du privé pour gérer notre système de santé public(-privé).

Afin de bien comprendre leur sujet, nous avons débuté par nous renseigner sur cette nouvelle agence. Nous sommes allées lire sur les sites gouvernementaux, tentant (en vain!) de comprendre les différents organigrammes. Nous avons tout de même réussi à comprendre les grandes lignes de la réforme et ses impacts potentiels sur la population. Le livre Santé Inc. par Anne Plourde a été essentiel dans notre analyse et compréhension des impacts de la place du privé dans un système de santé public.

Après analyse et discussions, nous avions des opinions mitigées : certaines étaient dans un espoir de plus en plus difficile à maintenir, d’autres dans l’inquiétude. Plusieurs d’entre nous étaient dans la crainte de voir un système de santé désinvesti et à deux vitesses. Fières de notre système de santé public (qui a bien des qualités !), nous sommes très préoccupées de la possibilité que l’utilisation du privé (donc le désinvestissement du public) ait comme effet de détérioration du filet social. Le privé en santé est une dichotomie et que de telles questions soient discutées entre personnes d’affaires est inquiétant.

Après la lecture de certains passages du livre Santé Inc., nous étions d’accord : il ne faut pas faire abstraction des bonnes choses de notre secteur public : on doit les valoriser et investir plutôt que désinvestir.

Malgré un manque de confiance marqué envers Santé Québec, la nomination de certains membres du conseil d’administration (Régine Laurent et Stanley Volant) nous donne un peu d’espoir : nous espérons que le CA pourra avoir une bonne influence, exercer du courage politique et faire preuve d’imagination!!

 

Pour aller plus loin :

https://www.quebec.ca/sante/systeme-et-services-de-sante/organisation-des-services/systeme-quebecois-de-sante-et-de-services-sociaux/transformation-systeme-sante/reseau-sante-efficace-personnel

https://www.lapresse.ca/actualites/sante/2023-08-20/la-reforme-dube-expliquee.php#:~:text=Dans%20sa%20r%C3%A9forme%2C%20Christian%20Dub%C3%A9,une%20meilleure%20disponibilit%C3%A9%2C%20par%20exemple.

https://www.ledevoir.com/opinion/idees/805792/systeme-sante-vers-consecration-prive-sante-reforme-dube

Santé inc. : Mythes et faillites du privé en santé. Anne Plourde. Écosociété https://ecosociete.org/livres/sante-inc

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.