Café actualité – Résumé du mois de janvier

Marie Langagée

Les cafés actualités ont lieu une fois par semaine à La Marie Debout. C’est l’occasion de d’échanger sur les actualités locales ou internationales, avec des lunettes féministes!

Chaque mois, les participantes choisissent un sujet qui a marqué l’actualité du mois précédent et l’analysent. Ayant pour objectif de produire une revue annuelle de l’actualité féministe 2024, les femmes ont tenues à vous laisser un petit avant-goût de leur travail effectué cet hiver. Nous vous présentons donc les comptes rendus des mois de janvier à avril, rédigés par les participantes.

Le mois de janvier : les grèves du secteur public

Les cafés actualité ont commencé dans la foulée des grèves dans le secteur public. Le sujet du mois de janvier s’imposait donc. Les femmes du café actualité ont décidé de commencer par la base : qu’est-ce qu’une convention collective ? Qu’est-ce qu’un mandat de grève ? Ou même, un débrayage ? Nous avons pris le temps de comprendre les principales revendications du Front commun, de la FAE et de la FIQ. Nous vous invitons à cliquer sur les liens ci-dessous si vous souhaitez ces informations !

Notre analyse féministe de la situation fut très intéressante : nous avons abordé le concept du care, de la place des femmes dans le système public ainsi que de la manière dont parle le gouvernement de ‘‘dépenses’’ au lieu ‘’d’investissement’’ quand il est question du système public. Nous avons constaté la différence de communication lors d’investissements massifs dans les secteurs à prédominance masculine tels que l’énergie, l’extraction de ressources naturelles ou le développement d’entreprises à intérêts privés. Dans ces cas, le discours est rempli d’espoir et soutient un impact positif sur le long terme. Lors d’investissements dans un secteur public à prédominance féminine, on entend plutôt un discours lié au déficit, à des dépenses et à un dérangement des finances publiques.

Nous avons aussi discuté des impacts de cette politique néolibérale sur la population, mais plus particulièrement, sur les femmes. Ce sont en effet les femmes qui souffrent principalement de la mauvaise gestion des services publics et qui en paient le prix. Nou faisons ici référence aux massifs enjeux de financement des CPE, de l’école publique, des services de santé et sociaux.

Nous avons ensuite mis à l’épreuve notre compréhension des enjeux en faisant des mini débats sur la question. Tout un défi, mais très bien réussis !

Les femmes du café actualité soutiennent les travailleuses et travailleurs du système public et demandent de meilleures conditions de travail pour elles, mais aussi pour la population !!

Pour aller plus loin :

S’informer

https://www.lafae.qc.ca/dossiers/le-feminisme-enseignant

https://pivot.quebec/2023/11/22/greve-le-neoliberalisme-est-antifeministe/

https://www.moutonnoir.com/2023/11/les-biens-publics-mondiaux/

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.